Introduction

La pêche à la mouche peut faire rêver et peur à la fois. La chance est d'avoir une AAPPMA spécialisée dans ce domaine avec de beaux parcours adaptés et des personnes très sympa et compétentes pour les conseils. Donc n'hésitez pas à venir chez nous et vous lancer. Le forum est aussi une belle base d'échange de même que les initiations annuelles (voir le calendrier).

Mémo du débutant à la mouche

Tous les poissons peuvent se prendre à la mouche car on peut tout imiter avec une mouche (insecte, poisson, pain, maïs…).

  • La canne :

La longueur des cannes s'exprime le plus souvent en pieds. Il y a des cannes de différentes longueurs de 5 pieds (un pied vaut 33cm) à 13 pieds de long. La puissance est relative à la soie utilisée. En pêche à la mouche, la soie propulse cette dernière. La soie optimale est écrite sur la canne avec le symbole "#" ("#"5 = soie de 5). Les puissances peuvent aller de 00 à 14 voir plus.

Conseils pour la pratique sur l'Odon

L'Odon est une petite rivière donc il faut du matériel de mouche léger pour ne pas être limité dans les mouvements. Nous conseillons une canne entre 7" (voir moins) et 7"6. Ces tailles ne sont pas les plus courantes mais peuvent se trouver pour pas trop chère dans les petites annonces ou en neuf (marque Shakespeare au passage parfait pour débuter). La soie devra être flottante WF 4 ou 5. Le bas de ligne pourra être fait ou acheté (plus simple pour débuter car pas de nœuds).

  • La soie :

La soie permet de propulser la mouche. Elle est le plus souvent constitué d un revêtement synthétique avec une âme en tresse à l’intérieur.La plupart du temps elle flotte mais dans certains cas il est possible d’utiliser une soie plongeante.

Plus le numéro qu’elle comporte est grand plus elle est lourde et permet de lancer de grosses mouches.

Soie de 3 petites mouches sèches soie de 9 grosses mouches à brochet.

Différentes formes  (profils) de soies existent :

  • Le WF avec une partie plus épaisse sur l’avant qui permet de charger la canne plus vite et de lancer dans le vent plus facilement. Mais son défaut c’est un manque de discrétion,
  • Le DT avec une partie plus épaisse au milieu, qui se lance un peu moins bien mais qui est plus discret. Second avantage on peut la retourner quand un côté est usé.

Avis personnel il vaut mieux une bonne soie avec une canne moyenne que l’inverse.

La soie flottante demande de temps un autre un graissage avec une graisse spécifique soie, pour assurer sa bonne flottaison.

  • Le moulinet :

A la mouche le moulinet est surtout une réserve de fil car il ne permet pas le lancer. Il doit être adapté à la taille de la soie, une soie de 9 ne rentre pas dans un moulinet pour soie de 5. Il peut permettre de combattre de gros poissons car il dispose d’un frein dans la plupart des cas.

Sur le moulinet il y a la soie mais également le backing qui se fixe directement sur le moulinet. On attache ensuite la soie sur la backing cela permet d’avoir une réserve de fil au cas ou un gros poisson vide toute la soie du moulinet. La longueur de backing et à la convenance en fonction du type de poisson pêché et surtout de la contenance du moulinet.

Bien que la plupart des moulinets permettent un usage ambidextre (en inversant quelques pièces), faites attention lors de l'achat car certaines marques ne proposent pas cette option.

  • Le bas de ligne :

Le bas de ligne permet de soigner le posé de votre mouche. Beaucoup de combinaisons existent en fonction de votre taille de canne et surtout type de pêche. Il est constitué de nylon il peut être en un seul morceau ou alors réalisé avec plusieurs brins de nylon de différents diamètre. Il est plus épais vers la soie pour s’affiner vers la mouche. Pour ceux voulant confectionner eux même leur bas de ligne il existe des sites pour calculer cela ou encore des abaques

Pour les débutants, il est conseillé d'acheter un bas de ligne dit "queue" de rat réalisé par étirement du nylon pour obtenir les bons diamètres sur la bonne distance. Le bas de ligne se réduit toujours suite à l'utilisation que ce soit pour le changement de mouches ou encore par casse. En général la partie la plus fine (la pointe) casse. Pour éviter de changer trop souvent le bas de ligne complet, vous pouvez prendre le diamètre minimal (donné sur la boite), couper environ 80 cm et réaliser un noeuds magic loop (appelé aussi perfection loop ou micro-boucle). Vous n'aurez ainsi qu'a changer régulièrement la pointe en raccordant du fil de pointe au magic loop.

  • Les mouches :

Il existe des milliers de mouches différentes.
On peut les classer en deux grandes catégories :

  • Les mouches qui flottent, se sont les mouches sèches. La plupart du temps elles imitent des insectes comme une sauterelle ou le plus emblématique la mouche de mai.(gros insecte volant jaune).Dans cette catégorie il y a aussi les poppers (comme pour le lancer) qui imite une grenouille et font « pop » quand on les ramène.
  • Les mouches qui coulent, se sont les nymphes noyées et streamers.
  • Les nymphes et noyées sont plutôt petites et imitent des insectes aquatiques.
  • Les streamers imitent des petits poissons.

 Un assortiment de "mouches de mai" servira bien pour débuter. Si vous voulez commencer le montage voici quelques mouches simples et efficaces :

Fiches de montages de mouches

 Sedge chevreuil  (efficace d'avril à septembre)

Ce qu'il vous faut :
Hameçon : n°14 à 18 type tiemco 100
Soie de montage : 6/0 ou 8/0 noir ou rouille
Corps : dubbing roux, olive, noir, gris
Ailes : poils de chevreuil

Niveau de difficultés : débutant

Pour le montage :
Fixer la soie de montage de l’œillet à la courbure de l'hameçon

 Prendre un dubbing fin de la couleur de votre choix , le tourner sur la soie de montage entre les doigts
(si besoin mettre de la poix ). Tourner le dubbing autour de la hampe de l'hameçon jusqu'à 2mm avant l'oeillet
en spires jointives.

 

Prendre une mèche de poils de chevreuil, laisser dépasser les fibres de quelques millimètres de la courbure de l'hameçon. Couper l'excédent au ras de l'oeillet sans lâcher la mèche qui est posé sur la hampe de l'hameçon entre le pouce et l'index.

Fixer la mèche avec la soie de montage sans la lâcher en faisant plusieurs tours de soie de montage serrée doucement . Puis faites le noeud final et un peu de vernis.

Nymphe à bille type « oreille de lièvre » (d'après La Planante)

Nymphe passe partout imitant une larve d’éphéméroptère sans plus de précision. On ne peut pas réellement la qualifier d’oreille de lièvre sachant que le dubbing utilisé est un matériau prêt à l’emploi qui, si il provient du lièvre, n’a aucunement l’aspect du dubbing réalisé avec le poil court du dessus de l’oreille du lièvre.

Matériaux : hameçon Kamazan B42 taille 16 à 12, fil marron foncé en 6/0, fil de cuivre, masque de lièvre, dubbing de lièvre Hare’s Ear Plus ici couleur tan, bille tungstène or.

Montage pour un hameçon en taille 14.


Placez l’hameçon dans les mords de l’étau après avoir enfilé une bille en 2.8.

Débuter les enroulements de fil derrière la bille vers la courbure.

Prélevez sur le masque de lièvre (ou éventuellement sur une portion de peau) quelques poils pour figurer les cerques. Maintenez-les vers le bas avec trois enroulements et réglez la longueur pour qu’ils dépassent de l’équivalent de la moitié du corps maximum. Ils sont plus faciles à manipuler en les humectant légèrement.