Imprimer
Affichages : 2240

La pêche en no kill et ses bonnes pratiques

 


Le No kill est une méthode inventée en 1939 par un américain Lee WULF, pêcheur à la mouche, qui pensait qu'un poisson de sport ne pouvait être pris qu'une fois. Cette manière de pêcher, de plus en plus développée en France, consiste à prendre les poissons avec des techniques les moins traumatisantes possible et les relâcher systématiquement pour qu'ils continuent de grossir , se reproduire et faire plaisir à d'autres pêcheurs.


Ce terme est de plus en plus courant dans le jargon du pêcheur depuis une dizaine d'années. Si cette philosophie de pêche permet de conserver nos partenaires de jeu il ne faut pas néanmoins oublier qu'un poisson est un animal à sang froid vivant et respirant dans l'eau.

Cela parait une évidence, mais c'est important de l'avoir toujours en tête pour bien manipuler un poisson en vue de le relâcher ds les meilleures conditions possible.

Il faut si possible limiter le temps de sortie hors de l'eau du poisson car il s’asphyxie doucement et subit un choc thermique entre eau et air qui sont souvent a dues au contraste thermique entre ces deux milieux. Limitez donc au maximum le temps des photographies hors de l'eau.

Conseils de base lors de la capture

 

à faire

à ne pas faire

Conseils sur le matériel

Il est également utile d'utiliser une pince fine pour défaire les hameçons en évitant de tourner ou d'arracher ceux-ci et le mieux ce sont les hameçons simples sans ardillons ou écrasés.

Rappel : Les parcours no kill ont une réglementation spécifique. Pour ceux de l'Hameçon Versonnais, il est obligatoire de pêche uniquement aux appâts artificiels (leurres ou mouche), hameçon simple et sans ardillon. Il est interdit de porter une musette ou sacs. Les gilets de pêches sont les seules tenues autorisées.

Hameçon triple pouvant abimer ou crever les yeux du poisson

Conseils pour la manipulation du poisson

Il faut également éviter de suspendre les gros poissons par la gueule, un poisson ne subit pas la gravité terrestre dans l'eau mais c'est tout autre chose hors de l'eau et cela risque de déchirer des organes internes.

 

Mode de manipulation à éviter au maximum

Il faut mieux le soutenir par le ventre sans appuyer sur les organes près des nageoires pectorales.

Bien porter un "petit" poisson

 

 

Bien porter un gros poisson

Conseils pour la relâche

Pour les relâcher oxygénez les si besoin et remise a l'eau délicate quand cela est possible.

Une relâche dans de bonnes conditions.